L’ajustement chiropratique, un geste loin d’être banal ! Un acte thérapeutique qui optimise le fonctionnement de votre système nerveux.

Sans titre

Vous consultez un chiropraticien et recevez un ajustement vertébral ou articulaire. Vous appréciez la valeur thérapeutique de l’ajustement. Savez-vous cependant ce qui vient de se passer au sein de votre corps? Laissez-moi vous expliquer  l’utilité de cet acte thérapeutique fait par le chiropraticien.

 

Tout d’abord, il faut comprendre que le corps humain est constamment à la recherche d’un équilibre pour pouvoir fonctionner. C’est cet équilibre qui nous permet de nous adapter pour vivre et se reproduire. Pour maintenir cet équilibre dynamique, notre corps utilise un réseau de communication, le système nerveux.

 

Essentiellement, ce système perçoit, analyse et exécute. Aucune perception, aucun mouvement ou réponse organisée possible. C’est aussi simple que cela ! Quand il fonctionne bien, on dit qu’on a un équilibre neuronal. C’est-à-dire que le système nerveux reçoit suffisamment d’informations (sensations) pour pouvoir bien analyser et agir. Lorsque le corps reçoit moins ou plus d’informations, c’est là que la maladie et/ou les processus dégénératifs peuvent apparaître.

 

Mais justement en quoi l’ajustement chiropratique vient prévenir l’apparition des processus dégénératifs et éventuellement la maladie? C’est simple! En restaurant la capacité de mouvement, il redonne la capacité du corps à communiquer et agir avec ses parties. En termes plus scientifiques, il restaure l’afférence, l’influx nerveux qui permet l’analyse, la modulation et l’exécution de la réponse motrice. Et quand on y pense, des réponses motrices au sein du corps, il y a en a plusieurs. Rythme cardiaque, contractions musculaires, mouvement des yeux, saccade, réflexes, l’équilibre à la marche ne sont que quelques-unes. En définitive, recevoir un ajustement c’est très utile pour bien fonctionner. Cela va au-delà que de mettre sur ¨Snooze » la douleur.C’est regagner une fonction nerveuse optimale qui nous permettra de prévenir la maladie et vivre sa vie au maximum ! C’est formidable cela quand on y pense!

 

Je vous souhaite d’en prendre conscience la prochaine fois que vous vous ferez ajuster!

 

Dr Denis Lachance, chiropraticien

www.chirosaction.com

 

Références:

Matthew M. ANTONUCCI, Module 801:Neuron theory and receptors, Carrick institue, 2014, p 68-71.

Fabrice SALERGNA, La main vers la cible: intégration multi-sensorielle et contrôle en ligne du mouvement de pointage, the Pensylvania State University deparment of Kinesiology,L’année psychologique 2007,107,305-336

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>