L’histoire de la chiropratique… publié pour Passeportsanté

photo Denis Lachance 1notre_logo_rp-1«Qu’est-ce que la chiropratique? En quoi est-elle différente des autres professions de la santé?». Cela fait déjà 20 ans que j’exerce la chiropratique et ces questions restent toujours d’actualité. C’est pour cette raison que je vais vous expliquer ce qu’est la chiropratique.

Quoique qu’on puisse en penser, la chiropratique est une profession très ancienne. En effet, grâce à des écrits traitant de manipulations vertébrales (ajustements) en Chine (Kong Fu Document), nous pouvons penser que la pratique de la chiropratique aurait débuté 2700 ans av. J.-C.

Même durant la Grèce antique, 1500 ans av. J.-C., les Grecs dont Galien, médecin, relataient les bienfaits des ajustements vertébraux et pratiquaient régulièrement la manipulation vertébrale.

Enfin, les Amérindiens ainsi que les Incas d’Amérique du Sud ont utilisé des ajustements vertébraux pour guérir certains maux.

Hippocrate, le père de la médecine moderne, enseignait que les manipulations vertébrales consistaient en une partie essentielle de la guérison. Il a d’ailleurs écrit deux livres sur le sujet : Manipulation and Importance of Good Health and Setting Joints by Leverage1.

Enfin Claudius Galen, un chirurgien romain, a apparemment guéri la paralysie de l’éminent philosophe Eudemus2 par un ajustement vertébral. À cette époque, on suggérait pour les douleurs au dos et problèmes articulaires de marcher sur le dos des patients ou encore de faire des tractions3.

Ce savoir fût cependant perdu pendant plusieurs siècles pour être redécouvert par Daniel D. Palmer en 1895. Il fit des manipulations articulaires sur des patients pour redonner une vitalité au système nerveux et leur permettre de recouvrir la santé. Pour ce faire, il s’appuyait sur la théorie réticulaire qui dit essentiellement que le système nerveux est un réseau en interconnexion. Il utilisait également le concept de dégénérescence wallérienne qui explique qu’une pression sur les nerfs amène une dégénérescence de la cellule nerveuse4. Voilà que la chiropratique était officiellement née.

Bien sûr, aujourd’hui les connaissances ont évolués. On sait maintenant grâce à la neuroplasticité et la neurologie fonctionnelle que c’est plutôt le manque de mouvement et de stimulation qui amène une dysfonction et une inflammation au niveau des nerfs et du système nerveux. L’ajustement pratiqué par le chiropraticien est essentiellement une puissante stimulation des mécanorécepteurs et propriocepteurs qui a des effets sur le système nerveux et sa capacité à retrouver son équilibre via de nombreuses connections5. Un meilleur fonctionnement au niveau de ces systèmes peut amener une multitude de bénéfices comme une meilleure posture, une justesse dans l’exécution du mouvement, une meilleure coordination et un mouvement des yeux (saccade et poursuite) qui permettent de mieux se situer dans l’espace.

En définitive, on peut dire que la chiropratique à travers le temps a subit une profonde évolution. Du traitement symptomatique de la douleur, elle tend à se positionner de plus en plus vers une restauration du plein potentiel de fonctionnement du système neuro-musculo squelettique et ce, grâce aux nombreuses découvertes de la neuroscience.

Dans mes prochains articles, je vous ferai découvrir les aspects insoupçonnés de ce que peut donner un système neuro-musculo-squelettique optimisé et en santé. Vous aurez ainsi plus d’options pour donner de la vitalité à votre corps !

Sources : 

1. CENTRE CHIROPRATIQUE SANTÉ PLUS. «Documentation»,  Histoire, [En  ligne], [http://www.chiroholistique.com/fr/documentation/histoire/], 2015.

2. KERWIN, Sten. «History of Chiropratic», An American Original since 1895, [En  ligne], [http://www.doctorsten.com/about/history-of-chiropractic/], 2015.

3. FÉDÉRATION MONDIALE DE LA CHIROPRATIQUE. « La chiropratique», Histoire de la chiropratique, [En  ligne], [https://www.wfc.org/website/index.php?option=com_content&view=article&id=46&Itemid=109&lang=fr], 2015.

4. NATURE PUBLISHING GROUP. «Nature reviews neuroscience», Wallerian degeneration : an emerging axon death pathway linking injury and disease, [En  ligne], [http://www.nature.com/nrn/journal/v15/n6/full/nrn3680.html], 2015.

5. INSTITUTE OF ANATOMY, First Faculty of Medicine, Charles University in Prague. «AnatoNomina», Data,  [En  ligne], [http://anatonomina.org/data/ext/proprio/acrblspoje.html], 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>